Souvenirs du Louron

C’est en juin 2014 que l’historienne Nina Pollard, accompagnée de la cinéaste Magali Roucaut, ont réalisé une campagne de collecte d’archives audiovisuelles au cœur des Pyrénées, dans les usines hydroélectriques de la vallée du Louron. C’est ici que la Société Hydro-Electrique du Midi (SHEM), groupe ENGIE, produit de l’électricité grâce au potentiel énergétique offert par l’eau des montagnes.
En 2013, le service Développement de la SHEM entreprend un projet de valorisation de son patrimoine industriel. Nina Pollard est alors employée pour réaliser des recherches scientifiques et pour mettre en valeur l’histoire de ces groupements d’usines. Elle est confrontée à un problème de sources : comment rendre compte de ce passé industriel alors que l’histoire des usines est quasi absente des documents manuscrits consultés ? Afin de réaliser une étude scientifique complète, elle décide de s’intéresser à l’histoire orale de l’entreprise. Elle mène donc une collecte de témoignages en allant à la rencontre des anciens et actuels ouvriers.
Au fil des rencontres, N. Pollard comprend qu’il y a un intérêt à valoriser la parole des témoins, mais également l’expression de leurs visages, leurs gestes, et l’environnement dans lequel ils se situent. Elle décide de conserver ces archives orales en constituant un fonds audiovisuel et en le valorisant par un film. Elle fait le choix de travailler avec la documentariste Magali Roucaut, dont les recherches artistiques sont centrées principalement sur la narration de la mémoire. Elle réalise elle-même les prises de vue et les enregistrements sonores, considérant qu’ils constituent l’essence même de son travail de cinéaste. Le travail en binôme a été fructueux: la cinéaste a accompagné le travail de l’historienne tout au long de la réalisation des entretiens filmés. Elles ont donc défini ensemble, en amont, la manière de procéder pour réaliser cette collecte. La méthode choisie est l’entretien semi-directif : des questions précises sont posées aux témoins, tout en leur laissant une certaine liberté afin qu’ils évoquent leurs souvenirs.
M. Roucaut et N. Pollard ont valorisé ces archives audiovisuelles à travers un film d’une vingtaine de minutes, intitulé Souvenirs du Louron, en sélectionnant et en tissant des fragments de récits individuels pour élaborer une mémoire collective. Il est présenté chaque été au sein d’une exposition patrimoniale, au cœur de la cité ouvrière, afin d’informer et d’instruire les scolaires, touristes, habitants de la vallée qui visitent l’usine. Souvenirs du Louron a également été projeté lors de deux évènements, en juillet 2014 et juin 2015, aux actuels et anciens ouvriers de la SHEM, ainsi qu’aux habitants de la vallée du Louron. Le fonds audiovisuel et le film ont permis de rassembler, de sauvegarder et de valoriser une mémoire éparse à travers l’élaboration d’un patrimoine immatériel.

BIRD - Menu
×